man in white t-shirt standing in front of window

J’aurais donc pu commencer à travailler légalement le 1er mars

Je tiens tout d’abord à vous remercier pour tous vos efforts mobilisés pour aider les étudiant.e.x.s en cette période de crise inattendue. Nous sommes toutes et tous conscients que cela représente un travail colossal et une organisation sans failles.

Je vous écris car j’aimerais avoir plus de renseignements sur les aides ponctuelles aux étudiants. Étant moi-même une étudiante étrangère extra-européenne, j’ai dû vivre avec mes économies personnelles durant mes six premiers mois à Genève dans l’espoir de commencer à me chercher un emploi une fois ce délai passé (les étudiants étrangers ne peuvent travailler qu’une fois après avoir passé une demi-année au moins à Genève). Je suis arrivée le 1er septembre, j’aurais donc pu commencer à travailler légalement le 1er mars. 

Dans la mesure où je suis en confinement et que l’idée d’aller proposer mes services dans des commerces est, à l’heure actuelle, très peu faisable, je m’emploie à chercher un poste en ligne, sans grand succès. Je voudrais par conséquent savoir à qui je devrais m’adresser pour bénéficier d’une aide qui m’aiderait à passer au travers de cette situation financière difficile et, je l’espère, passagère. 

Dans l’attente de votre réponse et en étant consciente que vous êtes, sans nul doute, fortement sollicité.e.x.s en ce moment, je vous souhaite un bon courage et espère que la situation rentrera dans l’ordre aussi vite que possible.